Retrouvez nos formations sur nos vidéos explicatives !

Catégories

Salons bio


Tissus bio et naturels

coton_bio

Attention il y a bien "BIO & BIO" ! Comme le coton bio (AB) certifié sans  OGM (Organisme Génétiquement Modifié), puis cultivé sans pesticide, ni désherbant toxique et le coton avec OGM cultivé d'abord en "conventionnel" puis "transformé en bio" après nettoyage et blanchiment, ou teint sans métaux lourds.... Mais au final, le résultat n'est évidemment pas le même, ni au niveau du prix, ni surtout au niveau de la qualité ! Mallheureusement, il existe encore beaucoup trop de marques étrangères, ou même françaises, prétendant proposer du "coton Bio" à bas prix, sans aucune vérification derrière du sérieux de leur filière... 


De l'autre côté, il faut savoir que ne pas acheter de coton "bio" (AB) revient plus ou moins directement à soutenir la culture de semences transgéniques commercialisées par les multinationales. Comme pour notre alimentation, il en va donc de même pour nos vêtements en coton dit "conventionnel" (avec OGM), qui sont désormais fabriqué un peu partout sur la planète, à partir de coton provennant surtout d'Asie et d'Afrique. "En Inde, près de 200 000 agriculteurs surendettés, pour la plupart des planteurs de coton, ont mis fin à leurs jours depuis 15 ans" déclare un journaliste sur "Reporter" de France 24. Voir également cette vidéo You Tube Le coton OGM tue :

 

Une démarche éco-logique et solidaire à l'étranger

Voilà donc la principale raison de notre choix de valoriser la filière du coton bio "non conventionnelle" donc sans OGM, afin de rester dans une réelle démarche éthique, équitable et surtout solidaire vis à vis du développement durable des pays producteurs à l'étranger. Tout en conservant et valorisant, le savoir faire de l'artisanat local du même pays. Pour nous en assurer, nous cherchons toujours à suivre la filière de nos matières premières afin de mieux maîtriser les étapes de la fabrication de nos tissus comme de certains articles fabriqués là-bas : depuis la culture ou la tonte, au filage, tannage ou teinture, confection ou autres transformations jusqu’à l'emballage et le transport... 

 

commerce équitable

C'est pourquoi nous préférons utiliser du coton exclusivement d’origine biologique (coton bio certifié AB) et d'autres tissus 100 % naturels (lin, chanvre, laine de mouton ou de chèvre…), qui proviennent autant que possible de France (Alsace-Lorraine) ou de la CEE (Allemagne ou Portugal), et en dernier choix seulement du commerce équitable étranger (Népal, Inde, Tibet, Tanzanie, etc.). Nos prix se justifient, donc, par le coût de ces matières premières plus chères, plus le prix de la création et/ou confection en France avec les taxes et certifications bio ou NF, et pour l'étranger avec le coût des transports, taxes douanières, etc.

 

Alors que l'univers de la mode et du textile, avec toutes leurs nouvelles matières synthétiques issues de la pétrochimie industrielle, polluent de plus en plus notre environnement et rendent à plus ou moins court terme nous comme nos enfants de plus en plus allergiques et malades. Car, la viscose, acrylique, lycra, vinyle, polyamide, microfibres et même bambou, tencel-eucalyptus sont bien tous obtenus par l'industrie pétrochimique. Même la fibre polaire d'ailleurs, qui ne provient plus comme avant uniquement de bouteilles recyclés, vu désormais le nombre de tissu polaire utilisé dans le monde !


Voilà pourquoi, il faut dès que possible rechercher la transparence et acheter des matières naturelles pour préserver la santé des êtres les plus fragiles et les plus précieux qui soit : nos enfants ; afin de leur offrir ce qu'il y a de meilleur et de plus sain pour leur santé et leur développement. Car, malheureusement, les allergies cutanées (eczéma, dermatites et autres maladies de peau, oedème de Quincke, etc.) ou digestives (coliques, RGO, intolérances alimentaires, etc.) et respiratoires (asthme, bronchites, etc.) deviennent de plus en plus fréquentes au fil des années. Cela surtout dans les sociétés occidentales ou règne la sur-consommation et donc la pollution, mais aussi désormais partout dans le monde : développement de cancers précoces, infertilités chroniques, maladies auto-imunes ou dégénérescentes, etc. Et cela toujours à cause du développement exponentielle de l'agriculture intensive et de l'industrie pétrochimique ; comme en atteste ce type de vidéo You Tube de Greenpeace sur la Pollution en Chine due au textile : 

 

 

Donc, même s'il est vrai qu'en amont l'industrie du coton conventionnel reste une des plus polluantes au monde, en eau comme en énergie et de la culture, en passant par les filatures et teintures toxiques, mais aussi en transports par camions, avions ou bateaux, sans parler de la publicité, des emballages, livraisons, etc. Cependant, un vêtement de coton ou autre matière naturelle mettra tout de même moins de temps à se dégrader qu'un vêtement synthétique, et diffusera donc moins de pollution en aval, comme le précise bien cet article du Monde :

"Le nonylphénol est un perturbateur hormonal", a souligné Mme Li Yifang (rapporteur de Greeepeace en 2012 : Dirty Laundry (linge sale) 2.) en précisant qu'il pouvait contaminer la chaîne alimentaire et qu'il s'accumulait au sein des organismes vivants, menaçant leur fertilité, leur système de reproduction et leur croissance.

"Ce n'est pas seulement un problème pour les pays en développement où sont fabriqués les textiles, a insisté Li Yifang. Etant donné que des quantités résiduelles de NPE sont relâchées quand les vêtements sont lavés, ils s'insinuent dans des pays où leur usage est interdit."

http://mobile.lemonde.fr/planete/article/2011/08/23/des-produits-toxiques-dans-les-vetements-de-14-grandes-marques_1562319_3244.html

Le Bio pas cher n'existe pas !

commerce_equitableEnfin, il faut aussi savoir que même si les fabriquants et artisans peuvent essayer de faire du "Bio pas trop cher", on ne pas faire non plus du "Bio ultra pas cher", au même prix que du conventionnel chinois, pakistanais ou même polonais, etc. Donc pour rester ECO-logique et responsable, n'achetez jamais d'articles neufs (même en bio) à des prix trop bas. En effet, si vous achetez toujours vos articles en soldes ou à prix "discount", provenant exclusivement de l'étranger, ou même uniquement dans les dépôts-ventes ou d'autres filières "recyclées", cela n'aidera pas non plus vos artisants ou commerçants locaux, bio, ni même le développement durable des filières de textiles AB sans OGM à l'étranger et encore moins l'économique de notre pays, l'emploi, etc.


Car, pour développer la filière du BIO LOCAL, il faut que tous d'abord nous puissions acheter BIO ET LOCAL ; donc déjà acheter français dès que possible et acheter au juste prix surtout !


Certes, le recyclage et la récupération de nos vêtements (bourses, vide-greniers, dépot-ventes, trocs, etc.) allègent déjà un peu nos déchetteries, mais entretient également le commerce et le recyclage de millions de tonnes de vêtements "dit de collection" directement issus de l'industrie du textile et de l'agriculture conventionnelle. Alors que les grandes multinationales restent les principales responsables de la dégradation de notre planète comme de la disparition de nombreux artisans et commerçants en France, de même que de la hausse du chômage et des conditions de travail médiocres des travailleurs français comme étrangers. Tout est donc une question d'équilibre à trouver dans ses choix de consomm'acteurs, en suivant les bonnes sources d'informations et surtout sa conscience éco-citoyenne !


Voilà pourquoi, le plus souvent, la création et la fabrication de nos porte-bébés et articles de mode femme et enfant ou de puériculture écologiques sont réalisés en série limitée ici, en Alsace-Lorraine, afin de privilégier d'abord l'artisanat BIO ET LOCAL. Car, soutenir également le commerce et l’artisanat français dont nous dépendons directement est une logique vitale pour nous, pour tous, comme pour la future génération et l'économie de notre pays. Faire fabriquer en France, "Made in France" et non "Made in China", est donc essentiel pour garder le point d'équilibre de notre entreprise, comme une question de priorité : imprimeur local, encres végétales, papier, carton et sacs recyclés, salons bio engagés, réduction des transports et déchets, etc.

 

rafia_equitable

Parce que privilégier l'artisanat, c'est aussi privilégier les filières courtes et les matières nobles, certes parfois un peu plus chères, mais surtout beaucoup moins polluantes sur le long terme. C'est aussi privilégier la qualité et l'originalité, au conformisme et à la rentabilité à tout prix ! C'est l'idée qu'acheter moins souvent, mais de meilleure qualité, nous permet tous, au final, de faire des économies à tous les niveaux ; y compris sur notre santé comme celle de nos enfants, tout en préservant leur avenir et leur environnement. C'est aussi valoriser et privilégier les échanges commerciaux en priorité dans notre propre pays, puis en Europe et enfin à l'Etranger,  afin de conserver également des rapports humains de meilleures qualités. En réalité, tout cela ne dépend que des efforts de chacun d'entre nous pour qu'il en soit un jour autrement ! 



Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier



Connexion

Newsletter